La symbolique des couleurs

 La fin du XVème siècle, avec la France qui stylisa les enseignes allemandes donna naissance au cœur, carreau, trèfle et pique que nous connaissons aujourd’hui.

Nous pouvons cependant noter l’apparition des triomphes en Italie vers 1430 : ce sont les ancêtres des atouts du tarot.

Il semblerait qu’au Moyen-Age, le pique représentait l’intelligence, le cœur les sentiments, le carreau le bon sens et le trèfle la nature (dans le sens de la sexualité et de l’agressivité).

Une autre symbolique a été attribuée au famille des cartes au début du XVIIIème siècle où chaque famille représentait un état :

les ecclésiastiques, gens de cœur; la noblesse militaire et ses armes, les piques; les bourgeois aux maisons pavées, les carreaux et les trèfles revenaient naturellement  aux paysans.

Il est amusant de constater les différentes correspondances que l’on peut trouver entre un jeu de 52 cartes et le calendrier grégorien.

Coïncidence ou non, à vous d’en juger…

  • Un jeu traditionnel totalise 52 cartes, tout comme le nombre de semaines dans l’année.
  • Un jeu se divise en deux couleurs, de même une année se divise en deux avec le solstice d’été et le solstice d’hiver.
  • Un jeu se divise en quatre familles, une année se divise en quatre saisons.

En cherchant un peu plus, nous pouvons même trouver d’autres correspondances :

  • L’addition des chiffres de toutes les cartes du jeu (en comptant 11 pour le valet, 12 pour la dame, 13 pour le roi et 1 pour le joker) nous donne une somme de 365, soit le nombre de jours que comprend une année.
  • Classiquement, un jeu de cartes comprend deux jokers, avec le même raisonnement qu’au dessus, nous obtenons une somme de 366, soit le nombre de jours d’une année bissextile.
  • L’addition des chiffres des cartes d’une même famille nous donne une somme de 91, soit le nombre de jours que comprends une saison. Ce qui tend à confirmer l’hypothèse selon laquelle les quatre familles du jeu représente les quatre saisons d’une année.
  • Un jeu de cartes comprend en tout douze figures, une année est composée de douze mois.

Quoi qu’on en pense, ces rapprochements sont tout du moins amusants, non ?

Catégories : extra

error: Content is protected !!